Officiel

L'AMOUR DE SOI EST LA VIBRATION UNIQUE QUI ELEVE INLASSABLEMENT VERS LE BUT ULTIME...  L'AMOUR.

Tout ce que nous vivons par et à travers notre quotidien est l'occasion d'explorer l'amour de soi, de le cultiver et ainsi de se reconnecter à notre identité réelle.
Contrairement à ce que nous pensons ou « agissons », l'amour de soi ne passe pas par les autres. Ces autres ne sont en aucun cas la condition à l'amour que de toutes nos forces, nous nous évertuons à chercher à l'extérieur de nous. L'amour de soi est le cadeau extraordinaire que nous devons nous faire à nous-même pour reconquérir cette liberté qui donne accès à la paix intérieur.
Bien souvent, nos croyances, héritées tout droit du passé, de notre généalogie ou de nos éducations familiale ou religieuse, ont creusé en nous d'invisibles sillons alimentés par nos peurs, nos doutes, notre culpabilité ou nos colères. Sillons qui ont réussi à nous détourner de cet amour inconditionnel essentiel au développement du soi.
Nous donnons foi à ces croyances tant qu'elles subsistent en nous. Dans l'écho de ces voix intérieures résonnent encore celles de nos parents, de nos éducateurs, les interdits qu'ils représentent et qui, à travers elles, nous manipulent insidieusement, encore et encore des années après. Voix intérieures qui parfois continuent à résonner les culpabilités, les dévalorisations ou humiliations qui conditionnent notre façon d'être, donnant toute crédibilité aux fantômes qui nous hantent. Telle une éponge, gorgée d'une multitude de ressentis, ces voix guident notre inconscient, qui nous les restitue spontanément dans notre vie d'adulte, au fur et à mesure des occasions, afin que nous puissions les reconnaître, les décoder et les utiliser sur notre chemin d'évolution.

Ainsi souvent, nous croyons que pour être aimé, il nous faut l'aval, l'approbation des autres. Nous mettons alors tout en œuvre pour leur plaire, pour répondre à leurs attentes, pour mériter un sourire, un regard, une étreinte, leur reconnaissance, car tout cela nous maintient dans une forme de survie émotionnelle.
Ce faisant, nous oublions que les autres ne sont que le miroir dans lequel nous nous contemplons, véritable illusion à laquelle nous nous accrochons. Ce qui nous échappe, c'est que la personne la plus importante pour nous dans notre vie, ce ne sont pas les autres, mais nous-même. N'y voyez là aucune forme d'égoïsme, juste du bon sens, c'est comme ça et c'est totalement humain ! Comment pourrions-nous rayonner et communiquer le meilleur de nous-même, si en nous, tout est embué de peurs, de doutes, de croyances qui voilent le cristal de notre miroir intérieur, l'empêchant ainsi de renvoyer sa propre lumière ?
Il s'agit donc bien de soi et uniquement de soi.
Parfois, inconsciemment ou pas, nous avons laissé agir le pouvoir des autres sur nous, pensant ainsi que de cette manière nous mériterions de recevoir ne serait-ce qu'une parcelle de leur amour. Ce faisant, nous avons accepté de rentrer dans un système hermétique à l'amour vrai. La domination, la soumission, la manipulation, le jugement ou encore l'ingérence sont aux antipodes de cet amour et font partie de valeurs qui ont leurs sources dans un profond déséquilibre existentiel.
C'est en se libérant de toutes emprises extérieures à nous, qui nous maintiennent en état de dépendance que nous pouvons reconquérir la capacité de revenir au cœur de soi, à l'intérieur de nous et rejoindre cette beauté qui nous habite

Par le passé et pour tout dire au cours d'une grande partie de ma vie, j'ai cherché éperdument cet amour à l'extérieur. Malgré tous les moyens mis en œuvre et l'énergie déployée, j'étais dans l'incapacité de ressentir l'amour que mes proches à leur manière, tentaient de me manifester. Je cherchais désespérément une parcelle de reconnaissance affective que mentalement je savais mériter ; mais le vide intérieur qui m'habitait continuait, à travers différentes émotions et leurs manifestations sur ma santé, à ternir bien des moments de ma vie. C'est lorsque j'ai entrepris d'avancer en conscience que j'ai compris toute l'importance, tout le pouvoir que pouvait avoir l'amour que j'allais m'offrir. Je compris alors que toute l'énergie que j'avais si longtemps dépensée à vouloir rentrer dans un moule, à me conformer aux normes familiales, éducatives ou sociales n'avait de sens que parce que je voulais me sentir exister, me sentir aimée. 

Le premier pas que je fis, et pas des moindres, fut d'accepter et de reconnaître que je méritais cet amour. En libérant ma mémoire émotionnelle, j'ai pu changer certaines interprétations ou compréhensions intégrées et gravées en moi depuis ma plus tendre enfance. Ces libérations furent une véritable délivrance à la suite des-quelles je pu retrouver ma valeur et me regarder comme une personne digne d'être aimée, tout naturellement et simplement, aimable. Une découverte qui à l'époque me remplit d'un flot immense d'une énergie qui balaya sur son passage quelques symptômes que mon corps criait.
Le temps était alors venu de répondre à la seule réalité et au seul devoir qui soit : reprendre le pouvoir pour redevenir qui je suis vraiment, qui j'avais vraiment à être. Retrouver ma véritable identité me permettait de ne plus avoir peur de ce qui était différent de moi et de rentrer dans le respect de chacun. Dès ce jour, ma responsabilité fut d'être heureuse pour mon plus grand bien et par-là même pour celui de tous.

L'amour de soi ignore l'égoïsme, l'ambition, l'autoritarisme, la domination, la soumission ou encore le paraître. L'amour de soi nous élève à notre propre reconnaissance, à notre propre réalité tant sur les plans physique, psychique, qu'émotionnel.
Cessons de nous comparer ! Il n y pas de meilleur, de moins bon ou de pire ! 
Seul l'ego nous pousse dans des mesures ou des comparaisons et ce faisant, nous détourne de notre réalité ! Il est habile à nous maintenir dans sa dépendance, dans son illusion. Il nous déroute et entretient nos peurs afin de garder le contrôle et maintenir ainsi son propre pouvoir au détriment de l'amour. 
Chacun d'entre nous est unique, différent et spécial, nos différences sont nos richesses.

S'aimer soi même :
- en apprenant à s'estimer à sa juste valeur
- en ne se dénigrant plus 
- en acceptant ses limites et en tentant de les dépasser
- en ne se demandant pas d'être parfait
- en se donnant le droit de vivre des émotions, d'être en colère, etc. 
- en reconnaissant nos sentiments sans les juger
- en étant à l'écoute de nos besoins et en les respectant 
- en se détachant de ce que les autres peuvent dire ou penser de nous
En mettant tout en œuvre pour nous élever et reprendre notre juste place, nous pouvons rayonner notre authenticité et la force de cet amour de soi tout autour de nous !                                                                                                                                                                                    

Estelle Daves

© Toute reproduction interdite