Officiel

Estelle Daves

Psychothérapeute, conceptrice et formatrice de la LPE

Estelle

MON CORPS PLEURAIT LES LARMES...

QUE MES YEUX REFUSAIENT DE VERSER.                                     metamedecine
Pendant longtemps j'ai pensé que la vie était une suite de désillusions, que même s'il y avait des petits moments de répit, voire de bonheur, elle était difficile, que je n'avais pas eu de chance et que la mienne était et resterait lourde à porter.

J'ai grandi dans une famille nombreuse où la petite fille que j'étais ne se souvient pas d'y avoir trouvé sa place, qu'elle place ? Adolescente, le fossé avec les miens s'est encore creusé, mon cœur criait "j'existe, regardez-moi", je suis capable ! Voyez-le, laissez-moi vous le montrer...", mais ce langage n'était pas entendu.
Très jeune, trop jeune, j'ai quitté cette famille, pour déambuler dans un monde auquel je n'étais pour le moins pas préparée, un monde dans lequel, inconsciemment, je continuais à chercher cette reconnaissance et cet amour inconditionnel qui m'ont tant fait défaut. Je me sentais seule, seule au monde, seule à affronter ce que la vie représentait alors, une suite d'épreuves ou chacune d'entre elles, par les blessures qu'elle générait, m'endurcissait, me fermait à moi-même, à la vie et aux autres.
En grandissant j'ai trouvé mes repères, je me suis construite, extérieurement solide. J'ai étudié, puis créé mes propres entreprises. Forte et invulnérable, c'est l'image que les autres avaient de moi. Mais j'étais si fragile...Puis ce fut le mariage, les enfants, et là encore les mêmes indéfinissables sentiments au goût amer et douloureux, les mêmes émotions dévastatrices me rattrapaient en redoublant d'intensité à chaque fois. Il m'arrivait si souvent de pleurer sans en connaître la raison.
J'avais pourtant tout pour être heureuse !
J'ai donc décidé de comprendre ces émotions et de ne plus les subir pour ne plus les faire subir, ce fut une de mes plus grandes décisions...Je commençais à vivre en conscience. De Tara Bennett Goleman au Dalaï-Lama, j'ai lu tout ce que j'ai trouvé sur les émotions. Mes connaissances sur le sujet s'améliorèrent très rapidement, je dévorais la littérature philosophique et psychologique ; la souffrance, elle, était toujours bien présente. J'ai étudié, la psychologie, la PNL, l'analyse transactionnelle, je retrouvais les causes. Hypnose, médecine nouvelle, je comprenais enfin.
Parfait, mais savoir pourquoi je souffrais tant, ne m'avait pas beaucoup avancé...cette douleur sourde au fond de moi, celle-là même qui m'empêchait d'accéder au bien-être s'était installée.
Encore une désillusion ?
C'est à cette période, que je reçus, ce que je considère aujourd'hui comme un des plus beaux cadeaux que la vie m'ait faits. Mon corps s'exprima, les symptômes de mon sein droit m'annonçaient une maladie, de celle qui alarme. Poussée par la peur, je n'avais plus le choix, les connaissances acquises devenaient autant d'outils me permettant une introspection en profondeur. La médecine nouvelle et la psychosomatique étaient à ma portée.
C'est en découvrant l'existence de la mémoire émotionnelle que je compris l'importance d'aller me libérer du passé. Ce fut une démarche merveilleuse ! En accédant aux souvenirs les plus intimes profondément enfouis et pour certains occultés, en retrouvant les sensations, les émotions et les sentiments il me fut alors possible de guérir cette mémoire émotionnelle. Par cette technique simple, j'accédais au plus profond de mon être dans cette présence totale à moi-même, j'arrivais à me reconnecter aux évènements douloureux aux émotions négatives du passé avec la conscience de ce qui se jouait. En utilisant les connaissances acquises, je pouvais transformer mes compréhensions ou interprétations passées qui avaient été génératrices de tant de moments douloureux.
Deux libérations émotionnelles et la transformation fut spontanée, je laissais tomber ce masque de béton abandonnant derrière moi tant de colères refoulées, tant de non dits, de croyances... Je me sentais en paix, légère et envahie d'une énergie nouvelle. Je venais de découvrir que j'étais digne d'être aimée sans condition simplement pour ce que j'étais. Je découvrais également que j'étais capable d'aimer tout et chacun inconditionnellement. Je renaissais enfin à la Vie ! Accéder à la guérison physique ne fut que la suite du parcours, en quelques semaines seulement j'étais, ou pour être précise,
je m'étais libérée des symptômes.
Peu de temps après ces premières libérations émotionnelles qui furent les plus importantes, un de mes enfants qui avait alors à peine 3 ans me dit :
- Moi j'ai deux mamans...
Interpellée, par une telle affirmation je lui demandais une explication :
- Il y a la maman d'avant et la maman de maintenant, avant tu te mettais toujours en colère, maintenant tu es gentille, une maman de rêve. Dit-il !
Autant vous dire que ces quelques mots de mon enfant m'ont permis de mesurer encore mieux les effets du chemin parcouru et les bienfaits d'un tel outil. Grâce à lui, je prenais conscience que ma plus grande responsabilité était d'être heureuse, afin que ce bonheur rayonne tout autour de moi. J'avais le sentiment d'avancer avec des bottes de sept lieux sur le chemin qui était le mien et pas à pas, je découvrais toute la grandeur de mon cœur, qui lui m'ouvrait à tous les bonheurs et joies qui m'avaient semblé si inaccessibles auparavant.
Dès lors, je décidais de faire connaître cet outil autour de moi, afin que le plus grand nombre de souffrants puisse se libérer et vivre dans cet amour véritable, celui qui guérit tout.
J'ai conceptisée la LPE, j'écris, je donne des conférences, et j'anime des séminaires et formations en "Libération Psycho Emotionnelle" en mettant l'accent sur le fait que chacun peut utiliser cet outil rapide et efficace pour lui même de manière autonome. Ceci est ma manière de contribuer à ma mesure à ce monde qui n'a nul besoin d'être refait, car il est fait, et évolu, grâce à chacun d'entre nous.

Avec tout mon amour  

Estelle                                                              

Le bonheur arrive à force de bonnes décisions

Les bonnes décisions viennent avec l’expérience

L’expérience s’acquiert, suite à de mauvaises décisions

Estelle Daves

                                  

© Toute reproduction interdite