Officiel

La symbolique de la grippe

la grippe et sa compréhension psychosomatiqueJ’entends souvent autour de moi des personnes me dire que face à un virus on ne peut rien faire d’autre que de se protéger et que la psychosomatique ne s’y applique pas. Alors, comment expliquer que par exemple dans une classe d’enfants, dans un bureau ou en famille certains vont contracter le virus qui circule et d’autre pas ? 

Louis Pasteur a reconnu dans ses derniers jours de vie que Antoine Béchamp avait raison, « le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Le virus de la grippe s’installe là ou le terrain est favorable. 
La bonne question à se poser est : qu’est-ce que cette grippe, m’oblige à faire ou m’empêche de faire ? 
La grippe qui est bien plus intense que le rhume, exprime le même message, elle cherche à nous faire comprendre qu’il est temps de faire une pause. Souvent pris par nos obligations, nous n’écoutons pas les premiers signes de fatigue et nous dépassons nos limites. Si le rhume nous ralentit un peu, la grippe elle nous oblige à rester alités et donc à nous reposer, ce qui laissera du temps pour réfléchir sur soi. Elle nous force à l’éloignement, nous donne l’occasion de nous isoler pour souffler un peu. 
On retrouvera un terrain favorable au développement du virus de la grippe chez des personnes qui vivent des situations qui ne leur conviennent pas ou des personnes qui se poussent à l’extrême. La raison d’un tel comportement est souvent le besoin de reconnaissance, la volonté d’être considéré ou encore tout simplement d’être aimé.
Lorsque j’étais jeune, j’ai été employée dans des domaines qui ne me convenaient pas du tout, et pourtant je m’y sentais souvent indispensable… il ne se passait pas un hiver sans que je sois touché par le virus de la grippe. Cela me permettait de quitter un temps cet emploi et de me reposer. Je n’avais pas encore compris à cette période-là que mon corps cherchait à m’aider.
 

 

 

​La grippe est une maladie infectieuse, contagieuse et saisonnière qui se propage surtout l’hiver de façon épidémique. Elle est provoquée par un virus transmis facilement et principalement par les voies respiratoires. Souvent bénigne, ses complications elles peuvent être graves. Elle est caractérisée par de la fatigue, des maux de tête, des courbatures, de la fièvre et l’atteinte des voies respiratoires.

Estelle Daves grippe psychosomatique

Voir aussi    →    Rhume     Toux    Écoulement nasal     Bronchite       Pneumonie    Broncho-pneumonie

Pour enclencher un processus de guérison voir →   Libération émotionnelle

© Toute reproduction interdite 

0219

​La grippe est une maladie infectieuse, contagieuse et saisonnière qui se propage surtout l’hiver de façon épidémique. Elle est provoquée par un virus transmis facilement et principalement par les voies respiratoires. Souvent bénigne, ses complications elles peuvent être graves. Elle est caractérisée par de la fatigue, des maux de tête, des courbatures, de la fièvre et l’atteinte des voies respiratoires.

Estelle Daves grippe psychosomatique

 

la grippe et sa compréhension psychosomatiqueJ’entends souvent autour de moi des personnes me dire que face à un virus on ne peut rien faire d’autre que de se protéger et que la psychosomatique ne s’y applique pas. Alors, comment expliquer que par exemple dans une classe d’enfants, dans un bureau ou en famille certains vont contracter le virus qui circule et d’autre pas ? 

Louis Pasteur a reconnu dans ses derniers jours de vie que Antoine Béchamp avait raison, « le microbe n’est rien, le terrain est tout ». Le virus de la grippe s’installe là ou le terrain est favorable. 
La bonne question à se poser est : qu’est-ce que cette grippe, m’oblige à faire ou m’empêche de faire ? 
La grippe qui est bien plus intense que le rhume, exprime le même message, elle cherche à nous faire comprendre qu’il est temps de faire une pause. Souvent pris par nos obligations, nous n’écoutons pas les premiers signes de fatigue et nous dépassons nos limites. Si le rhume nous ralentit un peu, la grippe elle nous oblige à rester alités et donc à nous reposer, ce qui laissera du temps pour réfléchir sur soi. Elle nous force à l’éloignement, nous donne l’occasion de nous isoler pour souffler un peu. 
On retrouvera un terrain favorable au développement du virus de la grippe chez des personnes qui vivent des situations qui ne leur conviennent pas ou des personnes qui se poussent à l’extrême. La raison d’un tel comportement est souvent le besoin de reconnaissance, la volonté d’être considéré ou encore tout simplement d’être aimé.
Lorsque j’étais jeune, j’ai été employée dans des domaines qui ne me convenaient pas du tout, et pourtant je m’y sentais souvent indispensable… il ne se passait pas un hiver sans que je sois touché par le virus de la grippe. Cela me permettait de quitter un temps cet emploi et de me reposer. Je n’avais pas encore compris à cette période-là que mon corps cherchait à m’aider.
 

Voir aussi    →    Rhume     Toux    Écoulement nasal     Bronchite       Pneumonie    Broncho-pneumonie

Pour enclencher un processus de guérison voir →   Libération émotionnelle

© Toute reproduction interdite 

0219